« Tourner les pages pour mieux tourner la page »

Chronique d’un projet créatif autour de la lecture destiné aux jeunes délinquants du Centre éducatif fermé de Pramont (Valais)

Slam ! comme le bruit d’une porte qui claque. Mais qui s’ouvre ici sur un monde où s’entremêlent des mots de peur, de révolte, de détresse, mais aussi et surtout de liberté, d’espoir et de rêves.

Les mots ont été libérés, sans conditions, au cours des ateliers de slam qui, au printemps 2017, ont réuni quelques jeunes du Centre éducatif fermé de Pramont, accompagnés de trois adultes, détenus de l’établissement pénitentiaire voisin de Crêtelongue.

« Si j’étais un oiseau je m’envolerais à travers les barreaux et je volerais tout là-haut »

« Ma liberté gagnée, mon cœur aura changé »

« On ne verra que la personne que je serai devenue. Et pour ça, merci la vie ! »

« La confiance et l’espoir sont nos moteurs. »

Extraits de textes de la brochure Slam

 

Les partenaires

Des membres de l’association LIRE L!VE, dont Laura Del Nostro, conceptrice des activités destinées aux jeunes de Pramont et Pablo Michellod, « l’Indomptable », animateur des ateliers avec son complice « Ciboulette », ainsi que les deux enseignantes du Centre éducatif fermé de Pramont .

 

Le projet « ateliers de slam »

L’association LIRE L!VE (www.lire-live.ch), active dans les cantons de Fribourg, du Valais et de Vaud, a pour but d’offrir un partenariat original entre des bénévoles et des jeunes astreints à accomplir des heures de prestations personnelles : les juges des mineurs de ces 3 cantons peuvent proposer un mode inédit d’accomplissement des peines, sous forme de rencontres en bibliothèque.

La lecture et le partage autour d’un auteur ou d’un thème peuvent être l’occasion pour le jeune de donner ou de trouver un sens nouveau à sa vie, de comprendre aussi qu’il existe des lois universelles de respect de l’autre et de soi-même.

Par l’identification aux personnages rencontrés dans les livres, il est possible de renouer avec des parties perdues de soi-même, de prendre conscience et d’exprimer ses propres sentiments de tristesse, de révolte, de joie ou d’espoir, de se sentir moins seul.

Tourner la page, c’est aussi découvrir la liberté qu’offre l’imagination.

Annie Rolland, psychologue clinicienne et maître de conférences en psychologie clinique et pathologique à l’Université d’Angers, dans son ouvrage « Le livre en analyse » (2011) a cette belle formule: «Le jeune lecteur peut compter ses amis sur Facebook, mais il peut en revanche compter sur les amis qu’il a rencontrés entre les pages des livres ».

De 2009 à 2018 , plus de 150 mineurs ont bénéficié de nos prestations, pour un peu moins de 1000 heures de rencontres entre un bénévole de LIRE L!VE et un jeune astreint à des prestations personnelles.

Un travail de Bachelor à la HEG

Ce partenariat a été imaginé dans le cadre d’une réflexion plus globale sur la lecture et la création à l’adolescence, focalisée sur des jeunes en difficulté. Elle a été menée par Laura Del Nostro dans le cadre de son travail de Bachelor à la Haute Ecole de Gestion de Genève. Il a été réalisé sur mandat de LIRE L!VE et avec l’accompagnement de l’ISJM (Institut suisse Jeunesse et Médias).

© Etienne Delessert

En voici le résumé, qui esquisse certaines conclusions auxquelles l’auteure est parvenue :  

Source : https://doc.rero.ch/record/278069

 

Les étapes de la réalisation

Suite à la rédaction de ce mémoire et des pistes que ce dernier a mises en évidence, un groupe de travail s’est réuni à plusieurs reprises dès l’automne 2016 et il a été décidé d’offrir, comme première activité, des ateliers de Slam aux jeunes de Pramont.

Notre association comptait dans ses rangs un professionnel du Slam. Le Slam est une forme d’expression écrite et orale avec peu de contraintes et convenant bien à des jeunes peu familiers avec l’écriture.

Le personnel de Pramont a été informé de notre démarche et grâce en particulier aux deux enseignantes chargées de recruter des volontaires parmi les jeunes, neuf d’entre eux se sont inscrits aux ateliers de Slam, animés par Pablo l’Indomptable et Ciboulette, deux jeunes slameurs expérimentés. L’aventure a été enrichie par la présence de trois détenus adultes de l’établissement pénitentiaire de Crêtelongue, voisin de Pramont. Leur participation aux ateliers fut extrêmement stimulante pour les plus jeunes et a probablement contribué à la pleine réussite de tout ce projet.

Durant chaque atelier et lors de la restitution finale des slams au personnel et aux détenus de Pramont, une intense émotion était perceptible autant chez ceux qui disaient leur texte que chez leurs auditeurs, jeunes ou moins jeunes.

Les textes de tous les participants, ainsi que les illustrations réalisées par certains d’entre eux ont été réunis. Il n’avait pas été prévu d’aller aussi loin dans la démarche, mais l’engouement d’un trio (deux jeunes et un adulte), accompagné par les enseignantes et avec l’aide d’une graphiste, a donné naissance à un « cahier de Slam » (été 2017).

Il est à relever l’excellente contribution des enseignantes ainsi que celle d’un détenu adulte qui ont joué un rôle décisif dans le travail de réappropriation de l’écrit et de la mise au net des illustrations.

Le cahier a été imprimé par des détenus de la prison des Iles à Sion. La couverture nous a été offerte par le célèbre artiste illustrateur Etienne Delessert, ami de notre association.

 

Suites envisagées

La collaboration avec Pramont devrait se poursuivre cet automne ou cet hiver. Le choix des activités n’est pas encore arrêté. Des ateliers de slam sont envisagés dans d’autres institutions, comme le « Foyer des apprentis » à Fribourg peut-être. Grâce au soutien financier de la Fondation Pierre Mercier à Lausanne, ces projets pourront être concrétisés.

Pour tous renseignements complémentaires vous pouvez vous adresser à François Delessert, président sortant de l’association LIRE L!VE et auteur de ces lignes  francois.delessert@bluewin.ch, à Laura Del Nostro lauradelnostro@hotmail.com ou à Christelle Howald howaldchristelle@gmail.com, nouvelle présidente de l’association.

 

 

Il est possible de consulter la brochure Slam en cliquant sur le lien suivant : Brochure Pramont vCEP corrigé.

Chronique publiée le 10 septembre 2018

, , , ,