Le Printemps de la poésie à Bibliomedia 2018

Printemps de la poésie à Bibliomedia : Poésie et exil

2 jours de festivités à Lausanne les vendredi 16 mars et dimanche 18 mars

En 2018, Bibliomedia place son Printemps de la poésie sous le signe de l’exil, en solidarité avec les personnes migrantes. Quelle place pour la poésie dans l’exil ?

Que peuvent les mots quand on arrive dans un pays étranger et que l’on est dépossédé de sa propre langue ?

 Partir au-delà des frontières, de Francesca Sanna ©Nobrow ltd ©Francesca Sanna

Le vendredi 16 mars : rencontre, exposition « Silences de l’exil », lecture bilingue.

Le dimanche 18 mars : Le Marché des éditeurs et éditrices romand.e.s de poésie

Nos invités d’honneur les 16 et 18 mars :

Fabiano Alborghetti, lauréat d’un Prix suisse de littérature 2018 pour son roman en vers Maiser.

Marina Skalova, écrivaine et Nadège Abadie photographe.

Lors du Marché, de nombreuses personnalités liront de la poésie : David André, Yari Bernasconi, Yasmine Char, Caroline Coutau, François Debluë, Sylviane Dupuis, Claire Genoux, Marion Graf, Julia Hutter, Doris Jakubec, Stéphanie Pahud, Alain Rochat, Anita Rochedy, Frédéric Sardet, José-Flore Tappy, Fred Valet, Pierre Voélin et Joseph Zisyadis.

Un accueil pour les enfants avec un atelier de bricolages poétiques est organisé.

 

Contact : Laurent Voisard, directeur de Bibliomedia Suisse (laurent.voisard@bibliomedia.ch ; 021 340 70 33 ou 076 319 05 53) ; Céline Cerny, médiatrice culturelle à Bibliomedia (celine.cerny@bibliomedia.ch ; 021 340 70 36)

 

Le programme détaillé de ces deux journées :

Vendredi 16 mars

14h-17h : Quand les mots font le lien. Présentation et discussion.

Lors de cette rencontre, nous discuterons de la place de la littérature et des livres dans une perspective socioculturelle, en lien avec différents publics.

Fabiano Alborghetti, écrivain et médiateur culturel, présentera  « Je suis tombé hors de ma vie », projets d’écriture avec des migrant.e.s, en prison et à l’hôpital.

Ruth Fassbind (directrice Bibliomedia Soleure) présentera « Willkommen/Bienvenue », projet soutenant les bibliothèques qui proposent des ressources aux personnes migrantes nouvellement arrivées (prêts de livres, supports de cours, livres bilingues, lectures faciles). Un projet appelé à se développer en Suisse romande.

18h : Exposition « Silences de l’exil »

Vernissage et présentation du projet par Nadège Abadie.

 « Silences de l’exil » est un projet interdisciplinaire, entrelaçant écriture et photographie pour questionner la migration à travers la langue et l’image.

Depuis 2016, Nadège Abadie, photographe, et Marina Skalova, écrivaine, proposent des ateliers artistiques à des personnes exilées en Suisse. Cette exposition présente les œuvres créées à partir de ces ateliers, pour faire entendre des paroles brisées, des trajectoires souvent muettes.

L’exposition est visible du 16 au 29 mars.

19h : L’opposta riva/La rive opposée

Lecture bilingue par Fabiano Alborghetti et Pascal Cottin.

Durant trois ans, Fabiano Alborghetti a vécu avec des personnes sans papiers, des clandestins, partageant leur quotidien. De là est né L’opposta riva, recueil de poèmes portés par des voix qui chacune raconte un destin. Avec son écriture aussi radicale qu’engagée, le poète nous emporte au-delà des barrières et fait entendre des paroles enfouies.

L’opposta riva, publié pour la première fois en italien en 2006, paraît en 2018 en édition bilingue français-italien (traduction Thierry Gillyboeuf, éditions d’en bas).

Pour son dernier livre paru, Maiser (Marcos y Marcos, 2017), Fabiano Alborghetti a reçu un Prix suisse de littérature en février 2018.

Dimanche 18 mars

11h - 17h : Marché des éditeurs et éditrices romand.e.s de poésie

Etals, lectures, atelier et table ronde

Pour la deuxième fois, Bibliomedia accueille un Marché de la poésie. Séparé en trois espaces : salon de l’édition ; lectures et table-ronde ; accueil jeune public, le marché souhaite favoriser les rencontres et les échanges, en toute convivialité.

Maisons d’édition et revues présentes :

Couleurs d’encre ; d’Autre part ; des Sables ; Empreintes ; Encre fraîche ; Héros-Limite ; Samizdat ; d’en bas ; L’Aire ; la Maison Rose ; Soleil Blanc ; L’épitre ; L’ours blanc ; La Revue de Belles-Lettres.

La Librairie des Mille Lieux proposera à la vente un choix de poésie suisse et d’ailleurs.

L’Association des écrivains vaudois (AVE) sera représentée par une troupe de poètes : Roger Chanez, Béatrice Duffey Corbaz, Benjamin Jichlinski, Bruno Mercier, Jo Pellet et Danielle Risse.

 

13h - 17h : Accueil libre pour enfants : bricolages poétiques et lectures par Tamara Rivière et Anastasia Friess.

 

11h30 - 12h : Coups de cœur de personnalités lausannoises

 

Yasmine Char, Claire Genoux, Stéphanie Pahud, Frédéric Sardet, Fred Valet et Joseph Zisyadis lisent et partagent leur poème coup de cœur, avec le Service Bibliothèques & Archives de la Ville de Lausanne.

 

13h30 : Table-ronde : Poésie et exil.

Que peut la poésie quand on a tout laissé derrière soi ? Faut-il prendre la parole pour raconter l’exil, le sien ou celui des autres ? Quel rôle peuvent jouer les artistes face à la violence du déracinement ?

Pour en parler :

Marina Skalova, traductrice et écrivaine née à Moscou.  Elle signe le recueil de poèmes bilingues français-allemand : Atemnot (Souffle court) (Cheyne, 2016), et un récit : Amarres (l’Age d’homme, 2017). Son travail interroge la relation entre poésie et politique.

Fabiano Alborghetti. Avec L’opposta riva/La rive opposée, il donne la parole à des sans-papiers. Avec Maiser (2017), il signe le portrait d’un émigré italien au Tessin dans les années 1950.

Une rencontre animée par l’écrivain et journaliste Pierre Lepori.

15h : Les Pays invisibles, lecture bilingue

Une lecture bilingue par Yari Bernasconi et Anita Rochedy de Nuovi giorni di polvere (éditions d’en bas, CTL, SPS, 2018), avec le Centre de Traduction Littéraire de l’Université de Lausanne.

L’exil, l’identité, l’Europe et ses frontières. La nostalgie d’un passé inconnu. Sur ces sujets à l’actualité douloureuse, le poète tessinois Yari Bernasconi se penche avec délicatesse. La traduction d’Anita Rochedy, sensible et précise, se fait l’écho en français de ce cri étouffé face à l’indicible.

 

 

16h : Hommage à Anne Perrier (Revue de Belles-Lettres et éditions Zoé)

Lectures par David André, Caroline Coutau, François Debluë, Sylviane Dupuis, Marion Graf, Julia Hutter, Doris Jakubec, Alain Rochat, José-Flore Tappy et Pierre Voélin, suivie d’une verrée.

En collaboration avec : la Ville de Lausanne, le Centre de Traduction Littéraire de l’Université de Lausanne, la Revue de Belles-Lettres et les éditions Zoé.

 

Entrée libre, pour tout renseignement : lausannne@bibliomedia.ch ou par téléphone au 021 340 70 30

Détail de l'événement :
Date:
Les 16 et 18 mars 2018